Le master en bref

Contacts Paris 1

(33) 01 44 32 14 03
RESP. ADMINISTRATIF
Annie Cordonnier (bureau 410)
annie.cordonnier@univ-paris1.fr

RESP. PEDAGOGIQUE
Anne Bretagnolle (Bureau 311)
Anne.Bretagnolle@univ-paris1.fr

Contacts Paris Diderot

(33) 01 57 27 71 62
RESP. ADMINISTRATIF
Muriel Lellouche (4e étage)
muriel.lellouche@univ-paris-diderot.fr

RESP. PEDAGOGIQUE
Renaud Le Goix (bureau 757)
renaud.legoix@univ-paris-diderot.fr

cropped-banner_geoprisme.png

Objectifs généraux

Le Master 2 GéoPrisme vise avant tout à assurer une formation dans le champ de la recherche opérationnelle qui privilégie à la fois des postures réflexives, des confrontations d’approches et un apprentissage raisonné des chaînes d’analyse et de traitement de l’information géographique, aussi bien qualitative que quantitative. La spécialité approfondit particulièrement les domaines de la modélisation, de l’analyse spatiale et spatio-temporelle, de l’épistémologie et de l’histoire des savoirs géographiques. Elle met en avant, à travers l’un de ses modules de spécialisation, l’analyse des configurations spatiales dans le cadre de l’Europe et du bassin méditerranéen.

Débouchés

Ces apprentissages fondamentaux sont de plus en plus reconnus et demandés par les entreprises ou les organismes publics et collectivités locales, qui recherchent des étudiants certes capables d’appliquer des techniques mais surtout de s’adapter à leur renouvellement constant et d’être à l’aise dans la manipulation de concepts, dans l’expression raisonnée et dans l’analyse critique de discours émanant d’une diversité d’acteurs. L’articulation étroite entre le master et des équipes de recherche de pointe offre de nombreuses possibilités de stages (INED, DATAR, IAURIF, ParisHabitat, CGET, INSEE, Mairie de Paris etc.) et de financements de thèses ou de post-doctorats (bourses CIFRE, Orange, RATP, bourses de l’ADEME, de la région Ile-de-France, du Labex, thèses en partenariat avec l’IFSTTAR, financements par des contrats de recherche nationaux ou européens, etc.), ainsi que des débouchés pour les ingénieurs à travers les nombreux contrats internationaux dont elles sont porteuses.

Excellence scientifique

Les universités de Paris 1 et de Paris 7 sont associées pour proposer une formation de haut niveau en géographie humaine, la spécialité Géoprisme du Master Sciences des territoires (Domaine : Sciences humaines et sociales ; mention : Géographie). Géoprisme s’appuie sur d’exceptionnelles ressources sur le plan de la pédagogie et de l’encadrement (12 professeurs et directeurs de recherche, 6 maîtres de conférences, chargés de recherche et ingénieurs de recherche). La spécialité Géoprisme a reçu une évaluation A+ (note maximale) de la part de l’AERES (Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur).

Les champs de recherche développés dans la formation sont aussi ceux de l’Unité Mixte de Recherche Géographie-cités (UMR 8504). Ils bénéficient de la présence à l’université Paris Diderot de l’UMS RIATE, point focal français de l’Observatoire en réseau de l’Aménagement du Territoire Européen et des relations possibles avec les réseaux internationaux du GIS CIST, du GDRE S4 (Spatial Simulation for the Social Sciences) et du Laboratoire d’Excellence Dynamite.

Interdisciplinarité

La spécialité est ouverte à tous les champs de la géographie et d’autres sciences sociales. Les étudiants peuvent appliquer le socle des connaissances proposées dans de nombreux domaines: les différentes branches de la géographie humaine, mais aussi la sociologie, la démographie, l’économie, l’aménagement, la didactique, l’histoire, etc.

Internationalisation

Géoprisme est une formation ouverte à l’international. Le cursus encourage le séjour des étudiants à l’étranger et les échanges d’enseignants. Ils peuvent s’appuyer sur les programmes Erasmus des différents établissements en co-habilitation (P1 et P7), sur les options croisées avec des Masters partenaires, ou sur les cours ou stages communs entre les étudiants de Géoprisme et ceux d’autres Masters, français ou européens.

Professionnalisation

Géoprisme entretient des liens solides avec la spécialité professionnelle SDT-Carthagéo. L’année de M1 du Master Sciences des Territoires est commune aux deux spécialités, Géoprisme et Carthagéo. En M2, elles offrent un tronc commun, qui comprend notamment le séminaire de recherche, base concrète d’échanges et d’enrichissement réciproque des étudiants. Le cursus réalise par ailleurs la mutualisation de plusieurs enseignements.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.