Accueil » Formation » Tronc commun

Tronc commun

 

Séminaire « Construire l’espace » (20 h)

Objectifs

L’objectif de ce séminaire commun aux Master 2 Géoprisme-Sciences des Territoires et Carthagéo est d’illustrer la mise en synergie des trois volets théorique, méthodologique et empirique de l’approche géographique, à partir de la présentation de travaux de recherche issus des laboratoires situés en France ou à l’étranger ou d’autres institutions de recherche, ainsi que des applications développées dans le monde professionnel. L’intervention de ces chercheurs ou professionnels est préparée, en amont, par la lecture de textes scientifiques proposés pour chaque séance. Une large place est ensuite laissée à la discussion et aux questions de la part des étudiants du master, aussi bien que des enseignants présents.

Le séminaire vise à fournir aux étudiants une vue d’ensemble sur l’offre de recherche et/ou de résultats, à les acculturer à une pratique collective, à les aider à formuler des questionnements pour leurs mémoires, à confronter et croiser des approches et des thèmes variés. L’objectif est également de situer l’ensemble des méthodes et des techniques géomatiques dans une perspective théorique plus large, qui permette d’en saisir toutes les potentialités.

Savoir-faire associés

Lecture et synthèse de textes scientifiques, méthodologie du travail de recherche, travail préparatoire en équipe, animation de débats scientifiques, argumentation.

Evaluation

Une synthèse d’une des trois demi-journée, choisie par l’étudiant.

 

Ecriture scientifique et documentation (18 h)

 Objectifs

Ce module vise à maîtriser les procédés de l’écriture scientifique en géographie et à introduire aux ressources et outils documentaires numériques.

L’accent est mis sur des exercices pratiques d’écriture et sur l’évaluation de textes. L’étudiant est ainsi placé tour à tour en situation d’auteur ou d’évaluateur au sein d’un comité de lecture. Il doit alors formuler, par écrit, ses critiques et ses suggestions, et les présenter oralement dans une discussion commune. Seront rédigés en particulier un compte rendu de livre, une analyse critique d’articles, ainsi que la problématique du mémoire de M2.

Le module présente par ailleurs l’environnement documentaire scientifique numérique : comment identifier une information scientifique ? Quels sont les outils de recherche d’information ? Les ressources sont-elles payantes ou en libre accès ? Comment se tenir au courant de ce qui est publié ? Comment se créer une base de données bibliographiques en ligne ?

Savoir-faire associés

Maîtrise des règles d’écriture scientifique, de l’analyse critique de textes. Expression orale. Techniques de recherche et de gestion de l’information scientifique en ligne

Evaluation

Contrôle continu et exercice sous forme de projet d’enquête

Indications bibliographiques

  • Ph. BLANCHARD, « Jeux et enjeux de l’écriture scientifique, des stylistes aux fabricants de textes », Alliage n° 37-38, 1998.
  • A. BLUNT & C. SOUCH, Publishing in geography. A guide for new researchers, Londres, Royal Geographical Society, 2008.
  • http://www.rgs.org/OurWork/Research+and+Higher+Education/Publishing+in+Geography.htm
  • R.J. JOHNSTON, « Writing Geographically », p. 174-177 in : J. EYLES, éd., Research in Human Geography, Oxford, Basil Blackwell, 1988.
  • Genesis n° 20, « Ecriture scientifique », 2003.
  • D. GOPEN, J. A. SWAN, « The science of scientific writing », American Scientist n° 78, 550-558, 1990.
  • S. HAMPARTZOUMIAN, « Considérations sur le statut du discours sociologique », Esprit critique n° 3, 2003.
  • E. LICHTFOUSE, Rédiger pour être publié ! Conseils pratiques pour les scientifiques. Springer, 2009.

 

Territoires et action publique (18 h)

 Objectifs

Le module s’intéresse aux rapports entre action publique et problématiques de découpage et d’organisation du territoire : confrontation, interactions, rétroactions entre ces approches. Il aborde les nouveaux paradigmes de l’action publique : les couples gouvernement /gouvernance, décentralisation /recentralisation, la démocratie locale et rapports publics – privés. Les exemples développés sont pris dans différents contextes : Amérique du Nord, Japon, Europe.

– les rapports entre politiques publiques et territoires permettent d’aborder les aspects fonctionnels de la gouvernance : Shrinking regions/cities, gestion des périphéries urbaines et rurales, en particulier la production des lotissements périurbains, etc.

– les rapports entre mailles fonctionnelles et institutionnelles seront abordés en particulier sous l’angle de la gouvernance métropolitaine (mailles et projets de mailles telles que Grand Paris, aires et départements métropolitains, rapports intercommunaux de gestion et projet, etc.)

– Une attention particulière sera portée aux questions de solidarité fiscale, de dévolution, de gouvernance urbaine privée (NIMBY, QUANGO) et à la façon dont elles jouent sur les dynamiques des territoires.

Savoir-faire associés

Analyse de documents d’aménagement, de représentations du territoire issues de politiques publiques (type DRIF, CPER, etc.) ainsi que de travaux à visée scientifique (textes, cartes, statistiques), en particulier dans les contextes européen et nord-américain.

Evaluation

Une note de synthèse, basée sur 2 séances thématiques et les lectures associées

Indications bibliographiques

  • M. BARON et al., Villes et régions en déclin, à paraître 2010.
  • A. BLETON-RUGET, N. COMMERCON, Ph. GONOD, dir., Territoires institutionnels, territoires fonctionnels, IRSVM, 2006
  • D. FRABOULET et D. RIVIERE, dir., La ville sans bornes. La ville et ses bornes, Paris, Nolin, 2006.
  • C. GUILLY, C. NOYE, Atlas des nouvelles fractures sociales, Paris, Autrement, 2004.
  • E. CHARMES, « Les péri-urbains sont-ils anti-urbains ? Les effets de la fragmentation communale », Annales de la Recherche Urbaine, 2007, 7-18.
  • E. CHARMES, « On the Residential `Clubbisation’ of French Periurban Municipalities », Urban Studies, 46, 2009, 189-212.
  • R. LE GOIX, & C. LOUDIER-MALGOUYRES La production privée des espaces publics », Annales de la Recherche Urbaine, 2005, 28-38.
  • S. VELUT, L’Argentine, des provinces à la nation, PUF, 2002.
  • C. J. WEBSTER, & LAI, Property Rights, Planning and Markets: Managing Spontaneous Cities. Edward Elgar, Chetlham, Glos 2003.

 

Problématiques de la géographie contemporaine (18 h)

 Objectifs

Cet enseignement se propose d’éclairer la diversité des directions dans lesquelles s’est engagée la géographie depuis les ruptures des années 1950-1960 (États-Unis, Angleterre) et 1970 (France).

Une réflexion globale est d’abord conduite sur ce qui est  » contemporain  » dans la géographie, sur la diversité des contextes nationaux et sur les circulations entre disciplines. Elle aborde les processus de crise et les recompositions du champ scientifique d’où procèdent sans doute les situations de pluralisme (des méthodes, des objectifs, des contenus) que nous connaissons depuis quelques décennies.

Une deuxième partie se concentre sur deux à trois grands thèmes ou objets particulièrement emblématiques des préoccupations contemporaines, et susceptibles de mettre en valeur la diversité des approches.

Savoir-faire associés

Comprendre et repérer les processus de construction d’un objet d’ » actualité  » ; identifier les types de production mis en œuvre (textes programmatiques, recherches empiriques, synthèses) et les sensibilités épistémologiques sous-jacentes ; explorer les circulations de références et de valeurs entre des traditions nationales ou des disciplines différentes.

Évaluation

Une note, portant sur un travail d’interprétation d’un dossier de documents représentatifs d’un débat ou d’une question contemporains.

Indications bibliographiques

  • F. Auriac, & R. Brunet (dir.), Espaces, jeux et enjeux, Fayard-Fondation Diderot, 1986.
  • C. Chivallon, P. Ragouet, M. Samers (dir.), Discours scientifiques et contextes culturels. Géographies françaises et britanniques à l’épreuve postmoderne, Maison des Sciences de l’homme d’Aquitaine, 1999.
  • Y. Gunnel, Écologie et société, Armand Colin, coll. U, 2009.
  • O. Orain, De plain-pied dans le monde, L’Harmattan,  » Histoire des sciences humaines », 2009.
  • M.-C. Robic, dir., Couvrir le monde. Un grand xxe siècle de géographie française, ADPF / La documentation française, 2006.
  • M.-C. Robic, J.-L. Tissier  et P. Pinchemel, Deux siècles de géographie française, une anthologie, CTHS, 2011.
  • R. Séchet et V. Veschambre, dir., Penser et faire la géographie sociale, PUR, « Géographie sociale », 2002.
  • J.-F. Staszak et al., Géographies anglo-saxonnes. Tendances contemporaines, Belin, 2001.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :